Le Télégramme · 9 février 2012 · LA PLACE ROYALE

Le Télégramme · 9 février 2012 · LA PLACE ROYALE
Le Télégramme · 9 février 2012 · LA PLACE ROYALE
La scène du bal est tout simplement splendide.
Presse régionale
Critique
Éliane Faucon-Dumont
09 Feb 2012
Le Télégramme
Langue: Français
Tous droits réservés

Le Télégramme

9 février 2012 · Éliane Faucon-Dumont

Théâtre. Une superbe mise en scène d'Éric Vigner

Éric Vigner reste un metteur en scène toujours apprécié à Quimper. C'était encore le cas mardi soir, avec La Place Royale de Pierre Corneille.

Cette pièce "sur la jeunesse" écrite par un jeune auteur en 1634, n'est certainement pas un chef-d'œuvre. Corneille parle ici du renoncement, de la liberté, des chaînes qu'impose le mariage. Éric Vigner raconte les amours croisés et contrariés d'Alidor, Belle Angélique, Phillis, Doraste... Les alexandrins, la beauté de la langue ne sont pas sa première priorité. Il arrive d'ailleurs que l'on ne comprenne pas tous les mots, toutes les phrases, les comédiens venus de toutes les parties du monde, donnent parfois l'impression de parler en phonétique. L'idée première de Corneille est de faire de cette Place Royale, une comédie. Éric Vigner la tire du côté de la tragédie grecque. Ses comédiens évoluent à tout moment dans un décor dépouillé et magnifique. Le metteur en scène est aussi plasticien et toutes ses œuvres portent cette marque.

Un jeu

Des panneaux de verre mobiles, délimitent l'espace clos dans lequel évoluent les personnages.Ceux-ci, souvent revêtus d'extravagants et magnifiques costumes, font aussi l'intérêt de La Place Royale. La scène du bal est tout simplement splendide: sur un tapis moyen-âgeux, les comédiens portant de hautes cornes (qui trompe qui...), esquissent d'étranges pas de danse. Et puis, dans cet univers si beau, le metteur en scène invite les comédiens, tout aussi beaux, à jouer leur petite musique, celle de leurs langues respectives. Cela surprend, désarçonne, fâche même quelques spectateurs venus entendre ce langage précieux du XVIle siècle. Qu'importe! Éric Vigner veut à travers eux, raconter un peu de nos humaines différences, de ce qui aussi nous rassemble. De plus, entre les comédiens, la complicité est évidente. Un long et actif compagnonnage les a soudés. La création de l'Académie crée par Éric Vigner en 2010, réunissant des acteurs venus du monde entier, porte ses fruits. Ici on est de culture différente certes, mais on parle le même langage, on éprouve les mêmes sentiments. Finalement, dans La Place Royale, hormis une certaine gravité dans le propos, il n'y a que du bonheur et de la beauté.